Danse africaine

Les danses en Afrique sont multiples et diverses correspondant à la diversité et la multiplicité des régions, ethnies et pays d’Afrique. Chaque pays africain s’appuie sur une gestuelle et une rythmique différente, pour exprimer le sens profond de la vie. Ces danses collectives sont dynamisantes, toujours à caractère festif, ludique et enthousiaste.

Originaire du Sénégal, le professeur de danse et chorégraphe Ciré Beye anime les cours de danse Mandingue et Sabar, accompagné du musicien Pape Leyti N’Diaye.

DSC_0113

Le Sabar :

Le Sabar vient du Sénégal. Il désigne à la fois un instrument de musique, une fête et une danse. Il est particulièrement présent dans la culture traditionnelle et moderne des Wolofs, des Lébous et des Sérères.

Le sabar est présent à toutes les occasions festives et rituelles de la vie quotidienne : Baptème, mariage, circoncision, cérémonie officielles, meeting politique, spectacle de lutte, fêtes de rue ou fêtes privées…

Le son du sabar est généré à la fois à main nue et avec une baguette. Il peut donc être chaleureux comme extrêmement brillant, profond et cinglant à la fois, allant chercher dans les extrêmes des fréquences que nous percevons.

Le Mandingue :

Le mandingue est une danse traditionnelle. Elle accompagne toutes les fêtes, les célébrations et les rites des pays mandingues comme le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, le Congo, la Haute-Guinée et la Côte d’Ivoire notamment.

Le mandingue est accompagné d’instruments connus tel que le djembé, le n’goni, la kola, le doun-doun et le balafon. La danse Mandingue allie la danse africaine, le chant, les performances d’un percussionniste et acrobatie africain. L’énergie et la fougue des artistes mandingues, la diversité des instruments comme le djembé ou la flûte mandingue font que c’est une dans et une musique africaine connue dans le monde entier.

TK-journee-senegalaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *